Médium - Producteur - Auteur - Paranormaliste

sebastian balson

'Minuscule'

Sélectionné par Amazon dans la catégorie : 'L'un des meilleurs des nouveautés romans 2018'

Fiche technique

Date de parution : Le 20 février 2018
Prix en Format broché : 20,90
Prix en Format ebook : 9,99
Format : 17,00 * 24,00
Nb pages : 395
Illustration de la couverture : Stéphanie Mélusine || Instagram
Photo : Ayka Lux
Graphisme : Audrey Jourdan
Catégorie : Roman autobiographique
Auteur : Sebastian Balsön
ISBN livre : 9782407004591
ISBN ebook : 9782407009572
Passez Commande

Publicité


Stock épuisé.

A propos de l'Auteur

Né le 10 Avril 1972, à Lorient dans le Morbihan, Sebastian a toujours eu un goût prononcé pour la littérature et surtout pour l'écriture. Dès son adolescence, il se mit à écrire des poèmes pour s'exprimer intimement tout en jouant avec les mots. Médium, producteur et paranormaliste, il a souhaité relater et partager avec vous, ces instants privilégiés, découvrant au fil du temps ce qui fait l'essence même de sa vie...

  • Vos Retours

  • Sam, le 12 Mai 2021 - Québec

    "J'ai beaucoup apprécié cette histoire d'amour, cette romance entre les deux personnages. Il y aura-t-il une suite à tout cela?"

  • Bryan, le 02 Avril 2021 - France

    "Très émouvant et très intéressant. Je recommande."

  • Valérie, le 02 Avril 2020 - France

    "J'ai beaucoup apprécié votre livre... Et je me sens plus proche encore de vous. J'ai beaucoup aimé la fluidité de votre plume et votre histoire m'a beaucoup touché. J'aime beaucoup les gens qui savent se mettre à nu avec pudeur et avec sincérité."

  • Sandrine, le 09 Mars 2019 - France

    "Votre livre est rempli de sensibilité, que j'ai aimé lire et relire !"

  • Aurélie, le 02 Janvier 2019 - France

    "Bonjour Sebastian. Je ne vous ai pas fait de retour sur votre livre lors de notre consultation. J'ai vraiment apprécié votre livre, je l'ai d'ailleurs lu en quelques jours. Vous avez choisi d'utiliser cette expérience - douloureuse - comme un levier d'introspection plutôt que de sombrer dans le ressentiment : le personnage de Viktor n'est pas si développé que ça au final, contrairement à vous, et jamais vous ne vous appesantissez sur ses torts. C'est inspirant, il aurait été facile de tourner Viktor en un monstre bourré de défauts et ce n'est pas le cas. Ca donne à réfléchir sur les personnes qui ont pu nous blesser, parfois sans arrière pensée. Ce livre est un appel à la compréhension et à l'introspection plutôt qu'à la haine pourtant si facile. Bref, je recommande. Par contre, j'ai été très intéressée par votre 'savoir' sur les différents thèmes abordés (par exemple sur les anges, le tarot etc.). Je serais très intéressée si vous écrivez un livre 'sérieux', i.e. non romancé, sur le sujet. Les quelques lignes explicatives étaient passionnantes. Je médite également votre dédicace 'on me dit que vous devez regarder le côté magique de la vie'. Je n'ai pas encore découvert son véritable sens mais parfois le voyage est plus intéressant que la destination..."

  • Catherine, le 30 Novembre 2018 - France

    "Ca fait deux fois que je relis votre ouvrage. maintenant, je souligne les messages que vous nous adressés..."

  • Sophie, le 10 Octobre 2018 - Québec

    "Bonjour Sebastian. J'ai terminé le livre ! J'ai pleuré à la fin, ça m'a fait penser à ma séparation en 2016. Merci, en passant très bon livre."

  • Mark, le 11 Septembre 2018 - Québec

    "J'ai beaucoup apprécié votre livre."

  • Estelle, le 05 Septembre 2018 - France

    "Bonsoir Sebastian. Je viens à l'instant de lire la dernière page de votre livre... J'ai besoin de vous dire merci pour ce beau partage et qui pour moi a été bien plus car il m'a guidé dans un moment bien difficile, et j'ai ouvert les yeux grâce à votre message écrit 'Vous êtes une femme de coeur mais à trop vous souciez des autres, vous pourriez vous y perdre'. Je vais y travailler parce que comme vous, j'ai du boulot."

  • Marie-Renée, le 07 Août 2018 - Québec

    "J'ai terminé. C'est un excellent livre. Merci à l'Univers de vous avoir gardé parmi nous..."

  • Sharon, le 14 Juillet 2018 - Québec

    "Tu sais ce que j'aime le plus en lisant ton livre, c'est que quand j'en fais la lecture, c'est ta voix qui fait le narrateur. J'adore ça ! Ton livre est hommage à la quête et au désir de la compréhension de l'amour. C'est excellent. C'est difficile lorsque nous osons nous donner complètement car nous devenons si vulnérables. Et tu es un être magnifique qui peut faire de si grandes choses..."

  • Emmanuelle, le 11 Juillet 2018 - France

    "J'ai commencé votre livre... J'adore..."

  • Françoise, le 05 Juillet 2018 - France

    "J'ai presque terminé... Il me reste 3 chapitres ! Je tenais à vous féliciter car se mettre à nu comme vous le faites, est tout de même remarquable... J'ajoute et je félicite aussi la personne qui a fait la couverture car aux premiers coups d'oeil on dirait une représentation de Cocteau... Et j'adore cet écrivain..."

  • Isabelle, le 29 Juin 2018 - France

    "Sebastian. Merci pour la lecture... J'en suis au chapitre V... C'est génial. J'adore ! Je vous appellerais dès que j'aurais terminé. Ca me passionne tellement que j'y retourne... Félicitation... Bisous à bientôt..."

  • Pierre, le 20 Juin 2018 - France

    "Un très joli roman que je vous invite à découvrir et que je vous conseille vivement..."

  • Audrey, le 08 Juin 2018 - France

    "Un témoignage fort, authentique, dont le ton romancé est un plus..."

  • Aurélie, le 22 Mai 2018 - France

    "C'est avec grand plaisir que j'ai reçu votre livre. J'ai commencé à le lire (chapitre IV : la rencontre). Félicitation ! J'aime beaucoup. Merci pour la petite dédicace, je garde espoir et confiance même si cela est dur, long et plus de nouvelles pour le moment ! Merci pour tout Sebastian, de votre sincérité et de votre confiance..."

  • Christelle, le 03 Mai 2018 - Québec

    "J'ai fini le livre. Il m'a beaucoup troublé. On n'imagine pas réellement la vraie vie des gens avant qu'il ne laisse entre ouvrir leurs émotions. C'est un mélange très bien écrit entre noirceur et espoir. Ce n'est pas pesant à lire dans le sens où il y a une grande fluidité dans les mots choisis pour relater votre histoire. Personnellement, j'adore les passages sur le côté historique de Kiev. On ressent l'âme de cette ville déchirée, elle-aussi..."

Extraits


Extrait n°07 - Page n°53

"... Je m'exécutais dans les moindres de ces désirs et souhaits. Je m'étourdissais de ce moment féerique. Comme je vous le disais un peu plus haut, je n'avais jamais ressenti une telle harmonie. Jamais de toute ma vie, je n'avais reçu tant d'affection, tant de partage que dans cette étreinte orgasmique. Dans ses bras, je me sentais vivant. Ce moment partagé était pour moi comme un tourbillon de sens qui restera à tout jamais graver dans ma mémoire. Notre ébat amoureux dura de longues heures jusqu'au moment final qui fut pour moi, tout comme pour lui, une véritable apothéose et une synchronicité magique. Après cette fusion corporelle et cette longue étreinte sexuelle, je le pris dans mes bras, tel une lionne protégeant sa jeune progéniture. Je l'enlaçai, souhaitant le garder pour moi, uniquement pour moi, comme un trésor qu'il fallait préserver, égoïstement. On s'endormit ainsi, blottis l'un contre l'autre, lui contre mon torse, moi le protégeant de toutes éventuelles attaques négatives, simplement bercés par les doux rayons de la lune..."


Extrait n°06 - Page n°364

"... Je retournai voir Lili à son cabinet comme on l'avait défini tous les deux. Il était grand temps d'y retourner. La souffrance, le désespoir revenaient avec force. Durant plus de deux heures, elle s'attarda sur mon cas. Durant cette séance, j'aperçus le visage de la Vierge Marie. Elle avait les mains jointes. Elle priait pour moi. Cette vision m'émut à un tel point qu'un moment donné je versai une larme. L'archange Michaël et mon grand-père la secondèrent. De les voir apparaître, tous les trois, m'apaisa. En fin de séance, Lili me demanda de tirer l'une des arcanes de son jeu. Je l'analysai. Il désignait que j'étais l'acteur de ma vie, que j'étais une bonne personne et que j'illuminais de ma présence ce qui m'entourait. Ma vie était comme un film dont j'étais le principal acteur et réalisateur. Je devais comprendre mon passé pour avancer ce qui allait me permettre d'aller vers la lumière. Pour l'instant, je restais face à moi-même en tirant les dernières conclusions du passé. Ensuite, je pouvais reprendre ce chemin qui se traçait pour moi. Il fallait faire confiance au lendemain même si mon univers s'écroulait..."


Extrait n°05 - Pages n°19-20

"... Certaines fois, j'aimais retrouver mon indépendance, ma liberté d'action. Dans ces moments-là, j'appréciais ma solitude. Je me recueillais bien souvent à l'intérieur du Monastère de Saint-Michaël (Михайлівський золотоверхий монастир). Ce bâtiment bleu clair aux dômes dorés attire l'attention de tous les visiteurs. Cet endroit spirituel me permettait de me régénérer et de me retrouver avec moi-même. Situé sur la rive ouest du Dniepr, sur le bord d'une paroi rocheuse escarpée, au nord-est de la Cathédrale Sainte-Sophie (Софійський собор), ce bâtiment se trouve dans la ville haute, noyau historique et quartier administratif de Kiev. Il domine la partie commerçante de la ville et le quartier du Podil (Поділ), l'ancien faubourg devenu la partie chic de Kiev, au milieu du XIXe siècle. J'aime le Monastère de Saint-Michaël. C'est un modèle d'architecture de style baroque ukrainien. C'est l'un des plus anciens monastères de Kiev qui date du XIe siècle. Julia m'apprit qu'au cours des événements de Maidan, déroulés en automne 2013 et l'hiver 2014, les ecclésiastiques du monastère avaient pris soin des blessés. Le territoire fut transformé en hôpital et en un poste de distribution de produits alimentaires pour ceux qui souffraient de la dispersion violente du Président ukrainien, Ianoukovitch. Ce monastère m'offrait sa beauté et son charme. Un peu plus tard, je découvris que l'Archange Michaël est le patron de Kiev, le prince de tous les bons anges, très respecté en Ukraine. Différentes statues lui sont consacrées un peu partout dans la ville..."


Extrait n°04 - Page n°18-19

"... Durant ce long séjour en Ukraine, je fis la connaissance d'une femme, en provenance d'Angleterre, médium tout comme moi, au doux prénom de Helen. Avec elle, j'avais tissé un lien très fort rempli de sincérité. La cinquantaine dépassée et bien plus proche de la soixantaine, Helen est une femme extrêmement adorable. Ses yeux d'un bleu-vert sublime adoucissent les traits de son visage. Ses cheveux longs et noirs sont bien souvent retenus en arrière. Certaines fois, elle les laisse reposer sur ces épaules, ce qui la rend bien plus attirante. Helen n'était ni trop grande, ni trop petite, simplement de taille moyenne pour une femme. À peine deux jours après mon arrivée à l'hôtel, j'avais déjà échangé avec elle de très longues et passionnantes conversations sur différents sujets. Le principal thème avait été celui de notre propre médiumnité. Il est vrai que chaque médium travaille de sa propre façon. Même si ce travail peut paraître différent, il reste tout de même similaire. À l'époque, mon anglais était bien pauvre. Dans un premier temps, j'avais du mal à m'exprimer dans cette langue étrangère même si je comprenais parfaitement nos conversations. Après plusieurs jours, immergé dans la langue anglaise et aussi grâce à cette complicité, je réussis à mieux me faire comprendre. Cet apprentissage fut un exercice très intéressant. Je partageais alors avec elle des moments extraordinaires et bien plus personnels. On était devenu inséparable. Lors de nos moments de liberté, loin de la pression omniprésente des tournages, on se promenait tous les deux dans les rues de Kiev. On passait beaucoup de temps ensemble à faire, ce que l'on appelle du lèche-vitrine. On s'arrêtait à la terrasse d'un café pour y siroter soit une bonne bière bien fraîche, soit un expresso, tout dépendait du moment de la journée. Durant toutes ces semaines, elle devint pour moi, une alliée sur qui je pouvais compter à toute heure de la journée. Elle me donnait la force nécessaire pour me surpasser. Elle me félicitait après chaque réussite sur les challenges proposés. Elle m'enseigna même une nouvelle vision de philosophie de vie. Surtout et je tiens à la remercier, elle m'apprit qui j'étais réellement et quelles allaient être mes nouvelles missions..."


Extrait n°03 - Page n°36

"... Les premiers rayons du soleil pénétraient furtivement par l'un des carreaux de la fenêtre de la chambre et caressaient doucement le drap qui me recouvrait le bas du corps dévêtu. J'ouvris un œil puis le deuxième. Sur la table de chevet, les aiguilles du réveil marquaient dix heures quinze. Dans un premier temps, je fus relativement étonné. D'habitude, je suis quelqu'un qui se lève aux aurores, aux alentours des six heures du matin. Cette tradition fait partie intégrante de mes principales devises qui est : 'L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt'. Or ce jour-là, cela ne me dérangeait guère, bien au contraire, j'en profitais encore..."


Extrait n°02 - Page n°9

"... Si j'ai choisi de ne plus être heureux, cela ne veut pas dire pour autant être malheureux. Je pensais être fort, je me suis réveillé faible. J'ai vainement souhaité la mort, Dieu m'a accordé de nouvelles ailes..."


Extrait n°01 - Page n°382

"... J'avais remis mon destin entre les mains de personnes en qui j'avais confiance, cependant leurs belles promesses ne s'avéraient être que de purs mensonges... Mais, je suis un battant, j'ai fait table rase de mon passé, j'ai repris le contrôle de mon destin et c'est maintenant avec une confiance renouvelée que je poursuis mes rêves..."